UA-71875487-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Trois poèmes et autres saynètes à lire...

Voici trois poèmes à lire, inédits

 

 

 

Sommeils

 

Au clair-obscur de ma nuit blanche

La douce violence des mots

Bouscule en mon âme chahutée

La nonchalante impatience

De ma vieillesse naissante.

J'écoute le silence qui se faufile

Entre les murs qui respirent

Et les vitres criant sous le vent.

Le doute positif du vain espoir

Occulte en moi l'omniprésence

De l'éternelle absente.

Ainsi je plonge à l'aube

Dans un lourd sommeil l'esprit léger

Je dors éveillée!

 

 

 

Poème

 

Mots alignés mots attachés mots suivis

De mots avec ou sans ponctuation

Il dit tout et ne dit rien

Mais jamais ne ment

 

Mots songés mots susurrés mots dits

Dans l'ombre et sans écho ni réceptacle

Il contient tout ce qui n'est pas

Mais qui voudrait bien

 

Mots sentis mots ressentis mots exprimés

Dans le vide de ton absence

Il t'appelle toujours sans bruit

Mais jamais ne t'atteint

 

Mots confiés mots donnés mots offerts

Dont je sais toute la valeur

Il t'a raconté toute ma peine

Mais l'as-tu lu?

 

Le poème?

 

 

 

Tournent les saisons

 

L'été a filé derrière les nuages

Et les pluies de septembre

Rafraichi les géants trop secs

Qui perdaient pignes et pommes

Sous les assauts du vent

 

De longues robes de feu

S'habillent bois et bosquets

Egayant la campagne déjà rase

Que coupent lièvres et garennes

Aux coups de fusil et cris des chiens

 

Tournent tournent les saisons

Au grand manège des hommes

C'est ainsi, mais qu'en gardent-ils

Quand s'arrête soudain le tourniquet

Au creux d'un ultime soir d'hiver?

 

 

 

 

 

 

 

 

Inédits ©BEATRICE DEPARPE 2012

 

 

Pour lire d'autres textes, à vocation théâtrale, voici un lien vers un site ardennais de théâtre amateur:

http://fncta08.free.fr/auteurs/deparpe_oeuvres.htm

Écrit par plume d'oiseau Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.