UA-71875487-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/02/2015

Lecture en partenariat...

Offert par Masse critique/Babelio

 

ENVEVE !

 

« Conseils de séduction à l’usage des hommes de mauvaise volonté », Editions du Rocher, joli petit livre signé Cecilia Dutter, romancière et essayiste dont j’ignorais encore le nom, même si à la lecture de sa bibliographie, je suis contente de savoir qu’elle signe notamment un ouvrage dédié à Camille Laurens. Une référence. Une influence, peut-être aussi ?

 

Ce petit livre décline en quelques chapitres, sous couvert de conseils -sensés être avisés- à leur intention, une série de portraits d’hommes tels qu’ils peuvent  apparaître aux yeux de leurs amies du sexe opposé, nous les femmes.

 

Disons plutôt, quand même, que c’est le regard affûté de Cecilia Dutter qui nous est livré : un regard fraternel mais ô combien espiègle et ironique, qui décortique les moindres et les plus gros travers de l’homme moderne.

 

Nul n’est parfait, nous le savons, et face aux « gourgandines », « gallinacées » et autres « cocottes », « pauvresses » et « immatures », devant la « dulcinée », la « guerrière » ou la « féministe », le pauvre « petit » ou « grand » monsieur du 21ès se trouve souvent démuni, désemparé, voire carrément tétanisé. Aussi l’auteure s’adresse à chacun, avec empathie sinon commisération, en toute amitié en tout cas, afin qu’il trouve, en fonction de son tempérament, le meilleur conseil, la meilleure manière de séduire la femme, d’entretenir son désir ou son amour, en évitant les pièges et les écueils que l’ignorance balance sur sa route. Tyran, jaloux, cocu ou infidèle, inconstant ou volage, triste sire ou philosophe prétentieux, poète ou simple d’esprit, épris absolu ou amputé du désir, chacun a droit à sa chacune.

 

Mais les hommes viennent de Mars, les femmes de Vénus, c’est de notoriété publique, ceci explique sans doute pourquoi on a l’impression que Cécilia Dutter parle comme si elle était un homme, et non comme une femme… D’ailleurs, son instruction, ses références (qui vont de Socrate à Freud en passant par Ovide, Kant ou Nietzsche) ne sont évidemment pas celles des femmes dont l’homme pourrait faire la conquête… Il aurait trop peur de se savoir démasqué, analysé de la sorte ! Et quel style, quel vocabulaire, Madame, c’est délicieux !

 

C’est drôle, c’est léger, et tellement bien écrit ! Cela se lit à toute vitesse, trop vite presque. Enfin, pour moi qui suis une femme, mais ce livre est-il bien à l’usage des hommes ?

 

CONSEILS DE SEDUCTION A L USAGE DES HOMMES DE MAUVAISE VOLONTE . EDITIONS DU ROCHER 2015. 132 PAGES. 15,50 euros.

 

 

 

 

 

14:45 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.